Vivian NUTTON, « La médecine antique »

Auteur : Vivian NUTTON

Editeur : Les Belles Lettres

Date : 2016

Pages : 562

Présentation :

La médecine des Grecs et des Romains de l’Antiquité a constitué le fondement d’une grande partie de la médecine en Europe jusqu’au début du XXe siècle, et elle continue d’être une tradition vivante dans certaines parties du monde musulman. Le serment d’Hippocrate est régulièrement cité comme la pierre de touche de l’éthique médicale, et les idées antiques sur la relation entre un médecin et son patient ont encore un écho aujourd’hui, à l’époque de la génomique et de l’Internet.

Si Hippocrate est toujours considéré comme le père fondateur de la médecine occidentale, d’autres personnages ont joué un rôle sans doute plus grand encore : les anatomistes Hérophile et Érasistrate, le pharmacologue Dioscoride, le gynécologue Soranos et, surtout, Galien, le médecin polymathe et pugnace qui soigna plusieurs empereurs romains.

Toutefois, ce livre magistral ne s’attache pas seulement à quelques grands noms : faisant usage des récentes découvertes de manuscrits, de papyrus et de matériel archéologique, il décrit les multiples pratiques médicales, y compris religieuses et magiques, qui avaient cours dans le monde classique, depuis Homère jusqu’au VIe siècle de notre ère. Il révèle une communauté pleine de vie et très diverse de guérisseurs, tous engagés dans une lutte continuelle pour soigner leurs patients, et dresse un tableau très éloigné de l’image traditionnelle d’une domination des médecins hippocratiques et galénistes.


Sommaire :

  1. Sources et portée de cette étude
  2. Tableau épidémiologique
  3. Avant Hippocrate
  4. Hippocrate, le Corpus hippocratique et la définition de la médecine
  5. Les théories hippocratiques
  6. Les pratiques hippocratiques
  7. Religion et médecine dans la Grèce des Ve et IVe siècles
  8. De Platon à Praxagoras
  9. Alexandrie : anatomie et expérimentation
  10. La médecine hellénistique
  11. La transplantation de la médecine grecque à Rome
  12. Les conséquences de la domination impériale : la pharmacologie, la chirurgie et l’armée romaine
  13. L’essor du méthodisme
  14. D’autres voix dans le camp humoral
  15. La vie et la carrière de Galien
  16. La médecine galénique
  17. Des hommes (et quelques femmes) de toutes sortes et de toutes conditions
  18. La médecine et les religions de l’empire romain
  19. La médecine dans l’Antiquité tardive
  20. Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *