GALIEN : « De la bile noire »

Texte établi et traduit par Vincent BARRAS, Terpsichore BIRCHLER et Anne-France MORAND.

Édition bilingue

Collection : Le Cabinet des Lettrés

Éditeur : Gallimard / Le Promeneur

Date : Septembre 1998

Nombre de pages : 140.


Présentation de l’éditeur :

La bile noire (mélaînè cholè), l’une des quatre humeurs constitutives de notre corps selon la doctrine médicale antique, est aussi – comme le suggère l’étymologie – la substance génératrice de la mélancolie. De la bile noire, ici traduit pour la première fois en français et présenté en version bilingue, est le seul traité antique consacré à cette substance qui soit parvenu dans son intégralité jusqu’à nous. Son auteur, Galien, y met en lumière l’importance du débat qui entoura la bile noire durant l’Antiquité, tout en montrant l’enracinement physiologique de cette humeur. Humeur que la tradition médicophilosophique chargea d’effets psychologiques aussi variés que le génie ou la folie et qui inspira à K Klibansky, F. Saxl et E. Panofsky leur célèbre Saturne et la mélancolie, première interprétation moderne de ce thème central de la culture antique.

Note de lecture dans L’Evolution psychiatrique (vol.64-3 de 1999, p.698) :

<< Melancholicos chymos (humeur mélancolique) ou melaina cholè (bile noire) ? Impossible de trancher. La genèse de ce cadre conceptuel s’évanouit, comme toute origine digne de ce nom. La tradition médicale trouve pourtant sons assise dans le débat rhétorique ouvert par Galien qui cherche à fonder la validité théorique du phénomène : description et distinction des différentes humeurs du corps, repérage des signes associés vont de pair avec la réfutation d’autres théories. Les hellénistes se réjouiront de pouvoir accéder au texte grec, et tous les lecteurs pourront méditer sur l’avenir des savoirs les plus assurés. >> C.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *