Colloque : « Transformations dans la pratique du soin : pour une épistémologie historique, l’exemple de l’Antiquité »

Colloque dans le cadre des Journées Scientifiques de l’Université de Nantes

Organisé par Frédéric LE BLAY (Centre François Viète, Université de Nantes)

Date : 1er Juin 2018

Lieu : La Cité (5 rue Valmy à Nantes)


Argumentaire :

Le programme DataSanté interroge les changements de paradigme et les transformations des pratiques liés à l’émergence d’une médecine personnalisée.

À travers ce colloque, on se propose de mettre en perspective historique les évolutions/révolutions annoncées dans le champ de la science médicale. Il se trouve que, dès la constitution de ses premiers corpus théoriques, la médecine occidentale a été traversée par des débats et des controverses portant aussi bien sur les conditions de la pratique du soin que sur les fondements épistémologiques eux-mêmes d’une technique s’appliquant à la santé des hommes.

À titre d’exemple, l’approche du soin prônée par l’Evidence Based Medicine n’est pas sans présenter quelque analogie avec l’empirisme médical qui s’opposa dès l’Antiquité à la logique hippocratique. De la même manière, la révolution annoncée de la médecine personnalisée doit être questionnée sous l’angle de la clinique telle qu’elle fut définie et pratiquée par nombre de praticiens tributaires des définitions hippocratiques. On se propose ainsi d’interroger la permanence de certains paradigmes épistémologiques dans l’histoire de la pensée médicale et de relire les évolutions contemporaines à l’aune des premières sources théoriques.


Programme (disponible ici en pdf) :

– LE BLAY Frédéric, « Introduction générale aux enjeux de l’épistémologie historique »

– GIOVACCHINI Julie, « La médecine antique et l’human enhancement : aux origines de l’anthropologie médicale »

– CORTEEL Mathieu, « La médecine comme ars conjectandi – De Celse aux systèmes d’aide à la décision »

– MEESSEN Julie, « Du péché à la bile noire, la mélancolie à la croisée de la théologie médiévale et de la médecine hippocratique dans Les causes et les remèdes d’Hildegarde de Bingen »

– MONTAGNE Véronique, « Sur le paradigme épistémologique de la définition : l’exemple de la littérature médicale de la Renaissance »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *