COLLARD Franck et SAMAMA Evelyne (dir.) : « Handicaps et sociétés dans l’histoire : l’estropié, l’aveugle et le paralytique de l’Antiquité aux temps modernes »

Actes du colloque qui s’est tenu à Troyes du 12 au 14 mars 2009, sous la direction de Franck COLLARD et Evelyne SAMAMA.

Préface d’Henri-Jacques Stiker

Éditeur : L’Harmattan

Date : Février 2010

Nombre de pages : 224.

Présentation de l’éditeur :

Après avoir porté notre attention à divers acteurs de la santé, nous avons choisi de nous intéresser aux patients, et en particulier à ceux qui, à la suite d’un accident, d’une blessure ou d’une maladie, se trouvent atteints d’une infirmité physique visible, en traitant la question : « penser et surmonter le handicap » dans l’Antiquité gréco-romaine, au Moyen Age arabo-musulman et occidental et à l’époque moderne, du Nouveau Monde à l’Ancien Régime français.

A l’heure où le handicap soulève des questions majeures au sein de nos sociétés, il semble en effet instructif et utile de s’interroger sur sa perception dans les sociétés anciennes. Placée dans la suite de quatre précédentes journées d’études, cette rencontre a permis de mieux cerner les représentations, mentales et iconographiques, du handicap tout autant que les techniques, médicales ou non, mises en œuvre pour venir en aide à une catégorie de patients posés comme sujets d’analyse historique.

Le présent ouvrage propose au lecteur des regards croisés sur les estropiés, les aveugles et les paralytiques, depuis l’Antiquité jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.


Sommaire :

-Bernard Grunberg, « Onomastique et handicap dans le Nouveau Monde »
Philippe Charlier, « Réussites et échecs de la chirurgie à Argos (Grèce). Étude paléopathologique »
Michèle Ducos, « Penser et surmonter le handicap : les écrits des juristes romains »
-Joël Coste, « Penser le handicap à l’époque moderne. Le discours de la maladie, de la blessure et de leurs conséquences dans le registre d’admission de l’Hôtel Royal des Invalides (1670-1791) »
-Anna Russakoff, « Miracles de la Vierge et handicap au XIIIe siècle »
-Danielle Quéruel, « Images littéraires des invalides et des estropiés au Moyen Âge »
Herbert Grassl, « Arbeitsunfälle und ihre Folgen im Altertum »
Catherine Baroin, « Intégrité du corps, maladie, mutilation et exclusion chez les magistrats et les sénateurs romains »
Marielle De Franchis, « La représentation des blessés dans la troisième décade de Tite-Live »
Evelyne SAMAMA, « Bons pour le service : les invalides au combat dans le monde grec »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *