Copyright © 2009-2018.Tous droits réservés.

Retrouvez-nous sur

- La médecine romaine

- La médecine grecque

- La médecine égyptienne

- Autres civilisations

- Paléopathologie

- Les divinités sanitaires

- Instruments médicaux

- Médecine vétérinaire

- Biographies

- Bibliographies

- Liens

- A visiter

- La SFHM

- Agenda

- Représentations

- Livre d'or

- Soutenir le site

 

 

 

1ère mise en ligne le 12 Aout 2009.

Dernière mise à jour du site le 12 Avril 2018 à 8h11.

 

 

 

Séance du 13 juin 2009 de la SFHM

_______________________________________________________

sous la présidence conjointe du Professeur Patrick BERCHE, Doyen de la Faculté de Médecine Paris-René Descartes et du Docteur Pierre THILLAUD, vice-président de la Société Française d’Histoire de la Médecine, dans l’amphithéâtre Richet de la Faculté de Médecine Paris-René Descartes.

La séance a été intégralement filmée et retransmise sur Internet : voir les conférences.

 

Au programme :

- BERCHE Patrick, "Histoire de la guerre biologique"

- CHARLIER Philippe, HUYNH-CHARLIER Isabelle et CARLIER Robert, "Apport de la radiologie en paléopathologie" :

À travers 10 exemples récents (et certains inédits), les auteurs ont démontré tout l’intérêt d’une recherche conjointe radiologique et paléopathologique (notamment pathographique), mais aussi les apports mutuels de ces disciplines. Ont ainsi été présentés les résultats des examens radiographiques de Diane de Poitiers (1499-1566), Anne d’Alègre (1619), Guy XX de Laval (1605), une préparation anatomique humaine du XIIIe siècle, un sujet décapité du XVIIIe- XIXe siècle, un crâne-trophée Nazca (Pérou, 200 av. J.-C. à 600 ap. J.-C.), un crâne surmodelé d’Océanie (début du XXe siècle), le crâne de Sainte Afra (Ve - XIIIe siècle) et les restes dits « de Foulque Nerra III » (960-1040). A l’issue de cette présentation, il apparaît que l’outil radiographique est un instrument indispensable en paléopathologie organique qui permet de guider la réalisation de prélèvements ultérieurs (fibroscopiques, par exemple), mais aussi de développer, modifier et valider des techniques qui seront ensuite directement utilisables en anthropologie médico-légale. Ces examens radiographiques trouvent tout leur intérêt dans des problématiques d’identification, de description de traces d’action anthropique, mais aussi d’étude d’histoire des maladies et des techniques médico-chirurgicales.

- STAHL André, TOURAME Pierre et TOURAME Corinne, "L'infirmité au Moyen Age et sa représentation dans l'art"

- BONNICHON Philippe et FERRANDIS Jean-Jacques, "Les connaissances sur la fièvre jaune avant Pasteur ; Intérêt du rapport établi pendant la campagne du Mexique (1861-1867)"

 

<- Retour à l'accueil des séances SFHM

 

Qui suis-je? - Contact - Plan du site - Mentions légales - Aide