Copyright © 2009-2018.Tous droits réservés.

Retrouvez-nous sur

- La médecine romaine

- La médecine grecque

- La médecine égyptienne

- Autres civilisations

- Paléopathologie

- Les divinités sanitaires

- Instruments médicaux

- Médecine vétérinaire

- Biographies

- Bibliographies

- Liens

- A visiter

- La SFHM

- Agenda

- Représentations

- Livre d'or

- Soutenir le site

 

 

 

1ère mise en ligne le 12 Aout 2009.

Dernière mise à jour du site le 10 Mai 2018 à 8h34.

 

 

 

PIGEAUD Jackie, Folie et cures de la folie chez les médecins de l'Antiquité gréco-romaine

_______________________________________________________

2e édition

Collection : L'âne d'or

Editeur : Les Belles Lettres

Date : Mars 2010 (1ère édition en 1988)

Nombre de pages : 272.

 

Présentation par l'éditeur :

Ce livre est le compagnon inséparable de La Maladie de l'âme. Il a une finalité : donner, de manière la plus claire possible, ce qui va être pour des siècles l'outillage de la réflexion des médecins sur la folie. L'histoire de la médecine est, pour une grande part, jusqu'à une période assez proche, une histoire des textes et de leur interprétation dans laquelle philologie et médecine collaborent. Le sens de manie est délicat. C'est le terme le plus général pour indiquer la folie. Mais, au cours du temps, la manie est devenue une maladie bien définie dans l'usage médical : de telle sorte qu'il faut toujours prendre garde au contexte et à l'époque où l'on se trouve. Parfois le sens large et le sens technique peuvent coexister. L'auteur pense déjà à Philippe Pinel, le fondateur, au tout début du XIXe siècle, de ce qui s'appellera la psychiatrie. On trouvera traduits et analysés les textes fondateurs de la médecine antique, mais aussi, accompagnant inévitablement la réflexion sur la folie, la question de la phantasia, renouvelée à l'époque hellénistique, et celle du traitement qui ne pouvait éviter un examen de la catharsis aristotélicienne.

Lien vers le sujet de discussion sur le forum :

ici

Compte-rendu d'Aline Rousselle, in Annales, vol.45-4, 1990, p.884-886 :

ici

 

 

 

 

Qui suis-je? - Contact - Plan du site - Mentions légales- Aide